3Le Seigneur réconforte Sion,
il réconforte ses ruines.
De ce site déserté
il va faire un jardin d’Éden,
de ce terrain aride
il va faire un paradis.
Et là retentiront
les cris d’une joie débordante,
les chants de louange
et les airs de musique.
4« Vous mon peuple, écoutez-moi bien,
dit le Seigneur.
Vous qui m’appartenez, soyez attentifs.
C’est moi qui énonce l’enseignement ;
le droit que j’instaure
sera la lumière des peuples.
5Le salut que j’apporte
est proche, imminent,
ma délivrance va paraître.
Je ferai régner le droit
avec vigueur parmi les peuples.
Les populations lointaines
mettront leur espoir en moi,
elles compteront sur mon pouvoir.

Passer de la vision de ruines et de désolation à un jardin délimité (paradeisos se traduit parc clôt en Perse, donc un jardin)
Passer des cris de peurs ou de haine à des chants de joie, quelle espérance !
Mais qu’est-ce qui permet ce passage d’une situation de détresse et de violence à une situation de justice et de bien-être ?
Qu’est-ce qui rend ce changement possible ?
Esaïe répond, porte-parole du Seigneur : « écoutez moi bien «  et « soyez attentifs » !
C’est dans une attitude d’apprenant, dans la relation d’écoute et de confiance du croyant en son Seigneur que celui-ci peut commencer à se laisser transformer.
Comme nous sommes loin de ces gestes où la Bible est utilisée comme un objet publicitaire, à contrario de ce qu’elle proclame et sans souci des autres !

Au contraire,  dans l’écoute humble, dans le cheminement jour après jour en tendant l’oreille, le croyant se laisse interpeller quand il doit changer, il se laisse guider quand il cherche un passage vers un monde de justice.
C’est ainsi que le règne de Dieu s’enracine dans les cœurs et anime les gestes, illumine les regards de bienveillance et les esprits d’amour fraternel.Alors déjà ce qui est espéré et attendu se déploie au cœur des humains et au milieu du monde.

Prions

Seigneur mon Dieu
Apprends-moi chaque jour
A écouter et à rechercher ta volonté
Que je cherche non à dominer mais à servir
Non à imposer mes idées mais à dialoguer
Non à me croire seul maître de la vérité
mais à accueillir et à respecter les autres
non à écraser mais à porter  plus haut
Alors, au cœur de mon être déjà
ton règne grandira
et ta justice s’enracinera
au cœur de ce monde

AMEN